Ce que cachait Archie Ferber, Casey B. Dolan

Après ma grosse déception avec Raphaël, je me suis attaquée à ce roman policier, que j'ai reçu grâce à l'opération masse critique, de Babelio. Un roman que j'ai eu beaucoup de plaisir à lire, malgré ses petits défauts. 

La psychiatre Felicity Sloane est chargée de réaliser une analyse de la personnalité d'Archie Ferber. Texan fortuné, il est accusé d'avoir tué une jeune femme en Afrique du Sud, mère porteuse illégale du bébé qu'il a "acheté" avec son compagnon Matthew Brink. Le Dr Sloane va devoir exposer ses conclusions devant le tribunal chargé de l'affaire. Affaire qui, très vite, va virer à l'obsession pour la jeune femme, la conduisant à mener sa propre enquête, entre l'Afrique du Sud et l'Amérique profonde, afin de lever le voile sur le passé d'Archie, et surtout de découvrir ce qu'il est advenu de ce bébé, la petite Hannah. 


Des premiers chapitres plutôt prometteurs, où l'intrigue se construit autour des voix des différents protagonistes, à travers des scènes de procès, des extraits de pièces à conviction enregistrées et des dialogues très bien menés. J'ai beaucoup aimé la première partie, en Afrique du Sud, qui se déroule principalement dans le tribunal, dans un huis clos oppressant, rythmé par les joutes entre la défense et l'accusation. La sensation de malaise grandit. L'histoire de l'accusé est ponctuée de zones d'ombres, amputée de détails essentiels. Le mystère devient de plus en plus palpable, notre obsession pour l'énigmatique Archie grandit en même temps que celle de Felicity. La deuxième partie, située en Amérique, est plus traînante et je me suis parfois un peu perdue dans les méandres de l'enquête. Mais malgré quelques longueurs, le suspense est toujours bien entretenu et la lecture reste palpitante.

Cette histoire sert également de prétexte à dénoncer l'intolérance de l'homosexualité, ici en Afrique du Sud et dans l'Amérique profonde, et la difficulté d'adopter pour les couples homosexuels, mixtes qui plus est. Un thème traité plutôt intelligemment par l'auteur. Il en est autrement de l'histoire d'amour, vraiment superficielle et très peu convaincante entre Felicity Sloane et le procureur Chad MacCormak. J'ai également trouvé la fin assez décevante car inachevée, mais il semblerait que cette fin en suspens laisse entrevoir une suite... 

1 commentaire:

  1. En tout cas, voilà une intrigue qui aborde des sujets peu développés en littérature, enfin surtout le thème de mère-porteuse...

    RépondreSupprimer