mardi 1 août 2017

Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie, Virginie Grimaldi


C'est le deuxième roman de Virginie Grimaldi que je lis (j'ai lu l'année passée "Tu comprendras quand tu seras plus grande", que j'ai beaucoup aimé) et c'est la deuxième fois que je ressors de l'histoire agréablement surprise. Les deux fois je m'attendais à de la "chick lit", à un roman feel-good tout léger et rafraîchissant, parfait pour passer un agréable moment au bord de la piscine. Il faut dire que tous les ingrédients sont réunis pour nous "tromper" : le titre à rallonges un peu gnangnan, une couverture acidulée qui évoque l'été et la détente, une 4ème de couverture qui laisse présager d'une histoire sans grande originalité. Mais ce serait bien trop réducteur de caser Virginie Grimaldi dans cette case tout étriquée. 

L'un des thèmes abordé dans ce livre me touche tout particulièrement et cela n'est sans doute pas étranger aux émotions que j'ai pu ressentir. Certains passages ont tellement résonné en moi et les similitudes avec mon vécu étaient si fortes que ce fut parfois douloureux de continuer la lecture et que j'ai failli abandonner. L'auteur m'avait déjà émue aux larmes avec "Tu comprendras quand tu seras plus grande", ici ce fut carrément les chutes du Niagara, et vraiment je ne m'y attendais pas. 

Pour la petite histoire : Pauline aime Ben, mais Ben n'aime plus Pauline. Depuis que son mari lui a dit "Je ne t'aime plus", le monde s'est arrêté de tourner pour Pauline, forcée de retourner vivre chez ses parents avec son fils Jules. Un jour, bien décidée à raviver la flamme dans le cœur de Ben, elle décide de lui écrire un souvenir de leur histoire par jour, afin de lui rappeler leurs bons moments. Je m'attendais à lire l'histoire d'un amour qui se termine, une reconquête et un happy end. Mais il se trouve que cette plongée dans le passé va également réveiller des souvenirs douloureux, que Pauline s'était efforcée de refouler.

Ce n'est donc pas seulement l'histoire d'un amour que la vie a usé, mais celle d'une femme blessée, qui en voulant reconquérir son mari va se retrouver elle-même, panser ses plaies, et "accepter "son passé pour mieux se tourner vers son avenir. Et en filigrane, cette leçon : on peut traverser les mêmes épreuves ensemble, et en avoir une perception toute différente.

Le style de Virgnie Grimaldi est fidèle à ce que j'avais trouvé avec son précédent roman : des phrases bien tournées et ponctuées d'humour... qui manquent parfois un peu de naturel. En effet, par moment je trouve cela un peu "forcé" et un peu trop travaillé. Cela se lit très facilement mais pourrait finir par me lasser à la longue.

En dehors de ce petit défaut, tout le reste m'a vraiment réjoui : les personnages sont attachants et émouvants, tantôt agaçants, tantôt désarmants. Chacun a ses faiblesses et ses ressources, qui se révèlent au fil du récit. J'ai été touchée par la solidarité qui unit chaque membre de cette famille imparfaite et cabossée par la vie, et qui parvient à dépasser les désaccords et les vieilles rancœurs.

Pour la petite anecdote, ceux qui ont lu son précédent roman apprécieront sans doute la petite apparition de Marine et Greg, tout juste mariés et en voyage de noces.

Plus d'une fois lors de ma lecture j'ai eu peur que l'auteur ne glisse dans la sensiblerie et la facilité, mais à chaque fois elle parvient à rebondir très justement et à nous émouvoir sans en faire des tonnes. 

Alors non, ce n'est pas un roman feel-good et je n'en suis pas ressortie avec le moral au beau fixe, au contraire. Mais il nous rappelle que la vie peut toujours reprendre le dessus et que "Ce n'est pas parce que ça ne finit pas comme on le veut que ça finit mal."

2 commentaires:

  1. C'est vrai que si je ne regarde que la première de couverture et le titre, je passerai mon chemin. Mais je suis heureuse de constater, à la lecture de ta critique, que ce livre recèle une belle histoire. J'aime l'idée d'ecrire une lettre par jour pour raconter la construction du couple. Et puis voila une auteure que je ne connais pas et dont je ferai bien la connaissance...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve que ça vaut la peine de s'y pencher... Je ne comprends pas trop ce choix de couverture je dois dire... Tactique marketing pour attirer les lecteurs?
      Son précédent roman était une bonne surprise également!
      Merci de ton passage par ici!

      Supprimer